Non.

Les changements à la loi entrent en vigueur le 1er mai 2020, mais son application réelle sera progressive :

  1. La CITQ est en mode télé-travail et, avec la pandémie, je pense que les délais pour émettre les attestations seront plus longs
  2. Suite à la pandémie, les locations de courte durée sont interdites pour l’instant
  3. Je pense que Revenu Québec ne va probablement pas émettre des amendes, mais plutôt avertir de cesser de louer en courte durée
  4. Pour les résidences principales, il faut vérifier si c’est permis auprès de sa municipalité (ou attendre que le projet de loi 49 soit adopté)

Ce projet de loi retire aux municipalités le pouvoir d’interdire la location à court terme d’une résidence principale. Plusieurs municipalités, l’UMQ et la FQM conteste. Tant que le projet de loi 49 n’est pas adopté, je vous recommande de ne pas demander votre numéro d’attestation de résidence principale.

Il y a 2 mois, j’ai écrit à la CORPIQ, la mairesse de Montréal et la ministre de l’habitation pour suggérer d’utiliser les logements Airbnb, légaux et illégaux, pour atténuer la crise du logement. Ma lettre reprenait les suggestions de cet article. Même sans pandémie, le faible taux de vacances laissait prévoir un 1er juillet difficile pour plusieurs locataires. Avec la pandémie, cette crise sera plus grande :

  1. plusieurs des 10 700 logements en construction seront livrés en retard
  2. plusieurs locataires qui planifiait déménager ont changé d’idée
  3. les visites de logements sont découragées pendant la pandémie

Je suis fier de lire que la CORPIQ est d’accord. Chez la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ), le porte-parole Hans Brouillette appelle pour sa part les autorités à se pencher sur les locaux vacants, dès cet été. «Il y aura énormément de logements vacants à Montréal cet été. Surtout parce qu’il n’y aura pas de touristes pour réserver sur AirBnB. On va faire quoi avec ces logements-là? En les remettant sur le marché, on désengorgerait déjà facilement le secteur», conclut-il.

Je n’essaie pas de prétendre que mon opinion a plus d’importance que d’autres. Avant de faire des propositions, la CORPIQ étudie avec sérieux les pours et les contres. Bref elle n’improvise pas et c’est une raison pourquoi elle a le respect et l’écoute des politiciens.

Comme il va avoir beaucoup moins de touristes cet été, l’offre de logements Airbnb sera abondante. Donc plusieurs locataires utiliseront les logements Airbnb. Pour un séjour de1 à 3 mois, une famille a le choix de :

  1. louer un logement non meublé
  2. aller à l’hôtel
  3. habiter chez des amis ou de la famille
  4. louer un logement Airbnb et entreposer ses meubles

L’option 4 sera le choix le plus approprié pour plusieurs, avec ou sans l’encouragement des politiciens. Ce serait quand même cool que les politiciens facilitent ceci. J’envoie une copie de cet article à nos politiciens…

Vous êtes d’accord ?

Partagez cet article et le groupe facebook Relocalisation temporaire due au COVID-19.

Publié par :Jean Sasseville

Courtier immobilier résidentiel et commercial, vous conseiller, vous guider tout au long du processus d’achat d'un immeuble rentable, trouver des solutions et vous donner les résultats que vous désirez est mon objectif. Contactez moi pour une rencontre sans engagement de votre part au 438-394-5314, à jean.sasseville@gmail.com ou sur facebook.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s