Dans mon article Les 2 Seuls Indicateurs Économiques qu’un Investisseur Immobilier doit Surveiller j’expliquais l’importance des taux d’inoccupation et les taux d’intérêt. Il est aussi crucial de bien connaître le niveau de l’offre et la demande de votre marché. Les économistes ont beaucoup écrit sur ce sujet. J’aimerais éviter de prendre une approche trop théorique. Je préfère décrire concrètement ce qu’un investisseur doit savoir.

Statistiques pour le marché résidentiel

La fédération des chambres immobilières du Québec ont des statistiques détaillées pour chacun des villes ou arrondissement. Ces conditions de marché sont basés sur le nombre de mois d’inventaire. Lorsque le nombre de mois d’inventaire est entre 8 et 10 le marché est considéré comme équilibré, c’est à dire que ni l’acheteur ni le vendeur est favorisé. Lorsque le nombre de mois est supérieur à 10, c’est un marché d’acheteur. La croissance de prix est modérée voire négative. Lorsque le nombre de mois est inférieur à 8, c’est un marché de vendeur. La croissance de prix est élevée. On voit plusieurs cas avec des offres multiples. La FCIQ publie des statistiques distinctes pour les unifamiliales, les condos et les plex de 2 à 4 logements.

Statistiques pour les multilogements

Pour les multilogements, il n’y malheureusement pas de statistiques sur le nombre de mois d’inventaire. Le nombre de transactions est pas assez élevé. C’est en étudiant votre marché, et en discutant avec d’autres investisseurs et courtiers immobiliers, que vous allez pouvoir mieux évaluer le niveau d’offre et de demande. Ceux qui connaissent bien le marché du multilogement vous diront que c’est présentement un marché de vendeur. Pas besoin d’avoir de statistiques officielles. Dans le grand Montréal, le nombre de mois d’inventaire est de beaucoup inférieur à 8 mois. La demande élevée crée une pression haussière sur les prix des multilogements.

L’effet sur le prix

Les taux d’intérêt ont monté depuis novembre 2016. Les valeurs économiques ont baissé et les mises de fonds requises sont plus élevées. Pourtant les prix des multilogements n’ont pas baissé. À première vue cela peut paraître surprenant. Je suis d’accord avec Nikolai Ray. L’immobilier est un secteur où le prix est principalement lié au rapport entre l’offre et la demande. Tant que la demande va demeurer très forte, les prix vont continuer à augmenter.

La-confrontation-de-l-offre-et-de-la-demande

Posted by:Jean Sasseville

Courtier immobilier résidentiel et commercial, vous conseiller, vous guider tout au long du processus d’achat d'un immeuble rentable, trouver des solutions et vous donner les résultats que vous désirez est mon objectif. Contactez moi pour une rencontre sans engagement de votre part au 438-394-5314, à jean.sasseville@gmail.com ou sur facebook.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s